Équipe

Membre fondateur LMM, Responsable du Groupe en LMM

Nathalie Lacelle, Ph.D., est professeure en littératie médiatique au Département de didactique des langues de l’UQAM. Membre fondateur du Groupe en LMM en 2009, elle en est responsable depuis décembre 2012. Ses recherches portent sur le développement de compétences technologiques et multimodales intégrant celles de la littératie classique en contexte scolaire (CRSH, 2010-2013) et extrascolaire (CRSH, 2013-2016).  Elle se spécialise dans l’élaboration de dispositifs didactiques de textes et de multitextes (FQRSC, 2013-2016) et documente les processus d’écriture numérique (MELS 2015-2016). Elle a publié une trentaine d’articles depuis 2010 entre autres dans Repères, la Lettre et la Collection de l’AIRDF, Mémoire du livre, Globe, Alsic, H2PTM et est co-éditrice de l'ouvrage La littératie médiatique multimodale paru en 2012. Elle a participé à de nombreux congrès nationaux et internationaux et s’est engagée dans diverses associations professionnelles et conseils d’administration (AQPF, AIRDF, FMEF). Elle organise et anime depuis 2009 des séminaires et colloques pour le Groupe en LMM.

Pour plus d'informations :
http://professeurs.uqam.ca/component/savrepertoireprofesseurs/ficheProfesseur?mId=1k2PTFS4Obw_

Membre fondateur LMM

Monique Lebrun, Ph.D., est didacticienne du français depuis 30 ans et professeure à l’Université du Québec à Montréal depuis 1987. Elle est professeure associée honoraire depuis 2009. Ses travaux ont couvert tous les champs de la didactique, soit l’oral, l’écrit, la grammaire et la lecture, avec une prédilection pour cette dernière. Elle a dirigé une trentaine de mémoires de maîtrise et une dizaine de thèses de doctorat. À partir de 2009, elle a commencé à s’intéresser à la littératie médiatique multimodale et a fondé le groupe LITMEDMOD (littératie médiatique multimodale), avec ses collègues Nathalie Lacelle et Jean-François Boutin.  Elle a été bénéficiaire de plusieurs subventions de recherche d’organismes fédéraux, provinciaux et internationaux. Ses articles sont publiés, entre autres, dans la Revue des sciences de l’éducation, les Cahiers de la recherche en éducation, Dialogues et cultures et Enjeux.

Membre fondateur LMM

Jean-François Boutin, Ph.D., est professeur en didactique du français depuis 1999 au Campus de Lévis de l’UQAR (Unité départementale des sciences de l’éducation), où il intervient dans les programmes de formation initiale des maitres ainsi qu’aux études graduées. Détenteur d’un doctorat et d’une maitrise en didactique du français de l’Université Laval,  il  a fondé, en 2007, le LIMIER (www.lelimier.com), regroupement de recherche en littératie illustrée (Campus de Lévis – UQAR) dont il est responsable depuis; il est aussi membre fondateur du groupe de recherche en littératie médiatique multimodale (LITMEDMOD) avec Monique Lebrun et Nathalie Lacelle. Ses recherches actuelles portent sur l’épistémologie de la multimodalité, la conception d’un modèle contemporain de la communication multimodale ainsi que sur le développement de dispositifs didactiques multimodaux en classe de langue et en contexte interdisciplinaire, notamment en univers social. Il a publié de nombreux articles entre autres dans Québec françaisVivre le primaire, la Lettre de l’AIRDF,  Mémoire du livre,  Globe, les Nouveaux cahiers de la recherche en éducationEnjeux de l’univers social au primaire et au secondaire, etc.et il est co-éditeur de l'ouvrage La littératie médiatique multimodale paru en 2012 aux PUQ. Il participe régulièrement à des colloques et congrès nationaux et internationaux tout en s’impliquant fortement dans la formation continuée des maitres.

Cette personne est membre des groupes:
Membre associé LMM

Moniques Richard est responsable de l'équipe Hybridité. Elle est professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal depuis 1994, et professeure titulaire depuis 2008. Elle s’intéresse à l’enseignement des arts, aux extensions technologiques du corps et aux pratiques culturelles des jeunes. Elle a mené des recherches collaboratives dans des écoles set développé un modèle de la pédagogie du projet artistique (CRSH 1999-2003) appliqué dans de nombreux milieux, du préscolaire à l’université. Elle a été responsable de l’équipe internationale Corps + Fictions technologiques qui visait à établir des partenariats et des modèles pour l’enseignement des arts (CRSH 2004-2008). Depuis 2008, elle dirige l’équipe EntrelACÉ. Art, culture éducation (FODAR 2009-2011), de même que le projet Hybridité, multimodalité et pratiques de création multimodales informelles des jeunes (CRSH 2013-2016). En 2012, elle a été médaillée de l’Association Québécoise des éducatrices et éducateurs spécialisés en arts plastiques, et récipiendaire du Gaitskell Memorial Address, de la  Société canadienne d’éducation par l’art en 2013. Ces projets font l’objet de nombreuses communications et publications nationales et internationales. Elle dirige depuis 2003 la collection Images des jeunes aux Presses de l’Université du Québec.

Membre associé LMM

Valérie Amireault est responsable de l'équipe de recheche Théâtralisation de contes et légendes du Québec (TCLQ). Elle est professeure-chercheuse au Département de didactique des langues de l’Université du Québec à Montréal.  Elle est co-directrice de l’axe de recherche scientifique Processus d’intégration et structuration communautaire au Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC). Elle se spécialise en didactique du français langue seconde et étrangère et ses principaux champs d’expertise concernent l’intégration linguistique et culturelle des nouveaux arrivants.  Elle s’intéresse notamment aux programmes d’accueil au primaire et au secondaire (Chantier 7-2012-2015, Chercheur principal : Simon Collin) à la francisation des immigrants adultes sinophones (PAFARC-UQAM 2011-2014) et à la formation linguistique en ligne pour l’intégration des nouveaux arrivants (CRSH 2014-2016). Ses intérêts de recherche sont aussi en lien avec le développement des représentations culturelles, de la compétence interculturelle et de l’identité culturelle en apprentissage des langues. Elle est membre de plusieurs associations (AQEFLS, ARIC, AIEQ, ACFAS) et est présidente du Fonds mondial pour l’enseignement du français / section Québec-Canada depuis 2013.

Pour plus d’informations :
http://professeurs.uqam.ca/component/savrepertoireprofesseurs/ficheProfesseur?mId=VX%252b7ltrcDfs_

Membre associé LMM

Virginie Martel, Ph.D.est professeure en didactique des sciences humaines (géographie, histoire et éducation à la citoyenneté) depuis 2005 au Campus de Lévis de l’UQAR (Unité départementale des sciences de l’éducation), elle intervient dans les programmes de formation initiale des maitres ainsi qu’aux études graduées. Détentrice d’un doctorat et d’une maitrise en didactique de la lecture à l’Université de Montréal, elle  a fondé, en 2007, le LIMIER (www.lelimier.com), regroupement de recherche en littératie illustrée (Campus de LévisUQAR) dont elle est co-responsable depuis. En recherche, elle s’intéresse aux questions didactiques liées à la lecture dans les disciplines des sciences humaines au primaire et au secondaire et aux différents supports d’apprentissage (dont les supports multimodaux) permettant l’acquisition de connaissances et le développement de la pensée critique.  Elle a publié de nombreux articles entre autres dans Québec français, Vivre le primaire, des collectifs édités par les PUQ et Chenelière Éducation, les Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, Enjeux de l’univers social au primaire et au secondaire, la Revue canadienne de linguistique appliquée, etc.

Cette personne est membre des groupes:
Chercheuse associée

Marie-Claude Larouche est professeure en didactique des sciences humaines au département des sciences de l’éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières. De 2000 à 2010, elle a occupé diverses fonctions au Musée McCord d’histoire canadienne en lien avec l’action éducative et culturelle, et le développement des ressources numériques. Ses recherches portent sur l’enseignement et l’apprentissage des sciences humaines (FODAR, 2012) et sur l’exploitation pédagogique du patrimoine culturel, dans ses dimensions réelle et numérique, notamment au moyen des technologies mobiles, en collaboration avec des institutions muséales (FQRSC, 2012-2015). Elle contribue à l’évaluation de dispositifs de médiation patrimoniale numérique comme membre régulière d’une équipe multidisciplinaire (CRSH, 2012-2016). Elle a co-dirigé les publications suivantes : Guide de planification et d’évaluation des programmes éducatifs des lieux historiques et autres institutions muséales (1998), L’histoire nationale à l’école québécoise, regards sur deux siècles d’enseignement (2012) et Les sciences humaines à l’école primaire, regards sur un domaine d’intervention et de recherche (2014). Elle est aussi l’auteure de plusieurs chapitres de livres relatifs à l’exploitation pédagogique des ressources muséales numériques : L’évaluation muséale, savoirs et enjeux (2014), La muséologie, champ de théories et de pratiques (2012), Musées, histoire et citoyenneté (2010), et d’articles publiés au sein de revues internationales : Les sciences de l’éducation pour l’Ère Nouvelle (2010) et McGill Journal of Education (2012).

Cette personne est membre des groupes:
Membre associé LMM

Marie-Christine Beaudry, Ph.D.est professeure en didactique du français depuis 2009 au Département de didactique des langues de l’Université du Québec à Montréal. Ses travaux portent sur la didactique de la lecture littéraire au primaire et au secondaire ainsi que sur la littérature jeunesse. Elle mène également des recherches sur les impacts des projets de médiation culturelle à caractère artistique, littéraire et scientifique sur les élèves, les futurs enseignants et les enseignants

Membre associé LMM

Sylvain Brehm, Ph.D., est professeur au Département d’Études littéraires de l’UQAM depuis 2011. Il s’intéresse à l’enseignement de la littérature (au secondaire et au collégial) et à la lecture littéraire, ce qui l’amène à intervenir également au Baccalauréat en Enseignent du français au Secondaire (UQAM). Ses recherches portent, en particulier, sur la formation scolaire à la lecture littéraire et la redéfinition des pratiques de lecture liée aux nouvelles formes de textes (transmédiatisations, textes augmentés, etc.).  Il a publié dans des revues et des ouvrages de théorie littéraire ou de didactique de la littérature (Protée, Lettre de l’AIRDFEnjeux, Revue pour la Recherche en Éducation, etc.).

Membre associé LMM

Christine Faucher, Ph.D., enseigne, depuis 1998, à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM (profil enseignement). En 2013 elle a obtenu un doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM avec sa thèsePratiques culturelles d’élèves de la 3e secondaire : jonctions avec la classe d’art. L’objectif de sa recherche est de générer une connaissance qui favorise le développement d’une pédagogie artistique adaptée à la culture des jeunes. Pour la collecte et l’analyse des données, elle a développé une méthode d’entrevue s’appuyant sur l’explicitation d’images. Les jeunes participants à la recherche ont été invités à saisir des captures d’écrans lors d’une opération initiale : l’écranographie. Par la suite, ils se sont exprimés, autour des images glanées, lors d’une entrevue d’explicitations de captures d’écrans. Celle-ci leur a permis de partager ce qu’ils aiment faire et voir dans le cyberespace, mais également de réfléchir de manière critique sur leurs propres pratiques (culturelles et artistiques). Christine Faucher est membre de l’équipe de recherche du projet Hybridité, multimodalité et pratiques de création multimodales informelles des jeunes (CRSH 2013-2016), projet dirigé par Moniques Richard, professeure titulaire à l’UQAM.

Chercheuse associée

Suzanne Lemerise, Ph.D., a enseigné à l’École des beaux-arts de Montréal de 1966 à  1969 et au Département d’arts plastiques de l’UQAM de 1969 à 1999. Elle est professeure associée depuis 2006. En 1995, elle a reçu la médaille de l’AQESAP et en 1997, elle était récipiendaire du Gaitskell Memorial Address de la Société canadienne d’éducation par l’art.  Elle a obtenu une subvention de recherche portant sur l’histoire de l’enseignement des arts plastiques dans les écoles francophones et anglophones du Québec CRSH (1990-1993).  Elle a écrit plusieurs chapitres de livres et de nombreux articles en histoire sociale de l’art, dans le groupe de recherche de Francine Couture à l’UQAM,  puis en histoire comparée de l’enseignement des arts avec Leah Sherman, de l’Université Concordia. Depuis 1996, elle poursuit une collaboration étroite avec  Moniques Richard dont le point de départ a été une exposition et un livre portant sur le passage du modernisme au postmodernisme au Québec. Elle collabore avec cette dernière sur le projet Hybridité, multimodalité et pratiques de création multimodales informelles des jeunes (CRSH 2013-2016) et fait partie de l’équipe EntreLACer littératie, art et culture des jeunes.Un projet de livre sur l’histoire de l’enseignement du dessin et des arts plastiques dans les écoles publiques francophones du Québec est en préparation. 

Chercheuse associée

Haydée Silva est professeure titulaire à l’Université nationale autonome du Mexique. Rattachée au Collège de lettres modernes de la Faculté de philosophie et lettres, elle y enseigne –entre autres– la didactique du français et des littératures d’expression française. Titulaire d’un doctorat en littérature et civilisation françaises, d’un Diplôme d’études supérieures spécialisées en Sciences du jeu, ainsi que de divers diplômes en didactique, traduction et interprétariat, elle est membre du Système national de chercheurs Mexicains. Elle a reçu divers prix et distinctions, dont la Distinción Universidad Nacional para jóvenes académicos en el área de docencia en humanidades (2007). Depuis 1992, elle a animé près de 200 ateliers portant essentiellement sur le jeu en classe de français langue étrangère. Auteure de près de 80 articles publiés dans des revues nationales et internationales et coordinatrice de deux ouvrages collectifs, elle a également publié un guide pédagogique et Le jeu en classe de langue (CLE International, 2008).

Pour plus de détailsvoir http://www.lewebpedagogique.com/jeulangue

Chercheuse associée

Soline Trottet est actuellement formatrice d’espagnol au GRETA de l’Académie d’Aix-Marseille, en France. De 2004 à juillet 2013, elle a travaillé au sein du programme de licence de didactique du français langue étrangère (LIDIFLE), où elle formait de futurs professeurs de français. Elle était également responsable de la Coordination des échanges académiques et de la mobilité étudiante de la section de français du Département de langues modernes de l’Université de Guadalajara, ce qui l’a amené à co-organiser différents projets de coopération culturelle et académique, avec des partenaires nationaux et internationaux, essentiellement québécois. Depuis 2008, elle se forme dans le domaine du théâtre et de la musique. À Marseille, elle joue en espagnol dans la compagnie de théâtre franco-mexicaine el Farsante. Forte de cette expérience artistique en espagnol langue étrangère, Soline Trottet s’attache depuis 2010 à développer des projets interdisciplinaires qui permettent la rencontre entre didactique des langues, théâtre et vidéo. Elle anime notamment des ateliers sur l’intégration des techniques théâtrales dans la classe de langue, adressés principalement aux formateurs, enseignants et étudiants de didactique du FLE. Soline Trottet est membre de l’Association Internationale des Études Québécoises (AIÉQ) et de l’Asociación de Maestros e Investigadores de Francés de México (AMIFRAM). 

Chercheuse associée

Isabelle Carignan, Ph.D., est professeure agrégée à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke depuis 2007. Elle est spécialisée en didactique du français, plus particulièrement en didactique de la lecture. Depuis ses études de maitrise et doctorales, la professeure Carignan s’intéresse particulièrement à la littératie médiatique. Ses intérêts de recherche portent principalement sur les stratégies de lecture utilisées à l’écran et sur papier, la compréhension en lecture, l’efficacité des stratégies de lecture et les facteurs pouvant influencer la sélection des hyperliens chez les élèves du primaire et du secondaire.

Cette personne est membre des groupes:
Chercheur associé

René St-Pierre, Ph.D., poursuit une démarche de recherche et de création à l’aide des technologies numériques depuis plus d’une vingtaine d’années pour les secteurs de la culture, de l'éducation et des affaires. Détenteur d’une maîtrise en communication multimédia et d’un doctorat en études et pratiques des arts, il a complété en 2011, à l’École des arts visuel et médiatique de l’UQAM, un post-doctorat traitant de l’usage de jeux vidéo pour le développement de la littératie et des compétences en contexte d’enseignement des arts et des sciences au primaire et secondaire. En 2012, il a conçu et réalisé, pour le compte du Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDEACF), un référentiel de compétences essentielles destiné aux adultes francophones peu alphabétisés. Depuis, René St-Pierre développe la plateforme Archiv'ART, un outil de gestion documentaire pour le domaine de l'art, de la culture et de l'éducation dont bénéficie le groupe de recherche LMM à travers le présent site Web.

Chercheur associé

Jean-Pierre Mercier, Ph.D. Ayant œuvré à la Formation générale des jeunes, puis à la Formation générale des adultes, mes préoccupations professionnelles et de recherche portent sur l’écrit. Je m’intéresse notamment aux pratiques de l’écrit des jeunes adultes et des adultes non diplômés et des personnes qui les côtoient (pairs, parents, personnes intervenantes, membres de la communauté, etc.). Je suis aussi intéressé par les approches socioculturelles de l’écrit, notamment par l’anthropologie de l’écrit et par les méthodes ethnographiques. Ma perspective est celle de l’apprentissage et de l’éducation tout au long de la vie. Membre étudiant du Centre d’études et de recherches sur les transitions et l’apprentissage (www.erta.ca), mon étude la plus récente est une thèse intitulée Pratiques de l’écrit de jeunes mères de retour en formation dans Ma place au soleil (http://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/6846). 

Cette personne est membre des groupes:
Étudiante associée

Prune Lieutier participe aux activités de recherche "Hybridité, multimodalité et pratiques de création informelles des jeunes. Enjeux théoriques et Pédagogiques". - UQAM

Étudiante associée

Amal Boultif est détentrice d’une maitrise en didactique du français et doctorante à l’Université du Québec à Montréal. Elle est aussi chargée de cours à l’UQAM au département d’éducation et formation spécialisées et assistante de recherche sur des projets de recherche dirigés par Chantal Ouellet, Professeure UQAM, portant sur l’implantation de stratégies de lecture au secondaire, au collégial et à la formation professionnelle selon la méthode de la Reading Apprenticeship. Elle collabore aussi à des projets de recherche sur la LMM auprès de Nathalie Lacelle et Monique Lebrun. Ses intérêts de recherche portent sur les difficultés en lecture-écriture, sur la motivation à l’écrit, sur les littératies multimodales au service de l’enseignement et de l’apprentissage (le slam, la chanson, la BD, le film) et sur les usages pédagogiques des technologies de l’information et de la communication en éducation (UPTICE). Elle est aussi membre du groupe ADEL (apprenants en difficulté et littératie).

Étudiante associée

Amélie Lemieux est doctorante à l’Université McGill. Ses intérêts de recherche portent sur les démarches pédagogiques inspirées de la lecture-spectature et de la réception esthétique dans l’objectif d’intéresser les jeunes du secondaire à la lecture. Sa recherche à la maîtrise en éducation (McGill) a été récompensée par le CRSH (Bourse Joseph-Armand Bombardier), la faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill (Bourse Tim Casgrain pour la littératie au Canada), et par le département des études intégrées en éducation de McGill (Bourse d’excellence, Prix de la meilleure présentation au congrès de l’EGSS en 2013, Prix du Journal des Sciences de l’Éducation de l’Université McGill). Elle enseigne le français au Collège Letendre dans le cadre du Programme Réussir mon secondaire depuis 2011.  

Cette personne est membre des groupes:
Étudiante associée

Nathalie Lemieux est étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Rimouski, campus de Lévis. Cette dernière donne également des charges de cours à l’université et elle est assistante de recherche depuis plusieurs années. Ses intérêts de recherche portent principalement sur le développement de stratégies de compréhension en lecture à partir de matériel multimodal au 3e cycle du primaire.

Cette personne est membre des groupes:
Étudiante associée

Claude Majeau participe aux activités de recherche du projet "Hybridité, multimodalité et pratiques de création informelles des jeunes. Enjeux théoriques et Pédagogiques". - UQAM

Étudiant associé

Antoine Charette est étudiant au baccalauréat en enseignement secondaire concentration français langue première à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a poursuivi ses études postsecondaires au Collège Jean-de-Brébeuf en sciences humaines, profil Études internationales. Il collabore depuis l’hiver 2014 avec Moniques Richard au projet Hybridité, multimodalité et pratiques de création multimodales informelles des jeunes et avec Nathalie Lacelle au projet TRANS.

Antoine est récipiendaire, avec Eve Gladu, de deux prix liés à des Concours de vulgarisation de la recherche en éducation

Voir quelques photos ICI

Étudiante associée

Eve Gladu est étudiante au baccalauréat en enseignement secondaire concentration français langue première à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a poursuivi ses études postsecondaires au cégep de Saint- Laurent en arts et lettres, profil interprétation (art dramatique), et a complété deux ans en enseignement de l’art dramatique à l’UQAM. Elle travaille au Centre d’aide à la réussite de la Faculté des Sciences de l’éducation de l’Université comme monitrice de français. C’est dans une volonté d’améliorer le soutien aux étudiants et d’approfondir sa réflexion didactique sur la communication orale qu’elle a coécrit, avec Catherine Lacaille Foster, le Guide préparatoire au test de communication orale publié en avril 2013 aux éditions ERPI. Finalement, elle collabore depuis l’hiver 2014 avec Nathalie Lacelle au projet de Théâtralisation des contes et légendes du Québec – FLE/S.

Eve est récipiendaire, avec Antoine Charette, de deux prix liés à des Concours de vulgarisation de la recherche en éducation

Voir quelques photos ICI

Étudiant associé

Renaud Allard est étudiant de premier cycle au baccalauréat en enseignement du français langue seconde à l’Université du Québec à Montréal. Depuis avril 2014, il est membre du conseil d’administration de l’Association québécoise des enseignants de français langue seconde (AQEFLS), une association pour laquelle il a été bénévole depuis 2012 lors de leur congrès annuel. Diplômé en arts et lettres : profil langues du cégep Saint-Jérôme en 2010, il est passionné de langues et de cultures. Ses intérêts culturels et linguistiques alimentent d’ailleurs ses projets d’aller enseigner le français à l’international.
 

Étudiante associée

Meggie Normandin est une enseignante de français au secondaire et une étudiante à la maîtrise en études littéraires à l’UQÀM, profil recherche. Ses intérêts de recherche sont présentement concentrés sur l’enseignement de la littérature étrangère. Comment la multimodalité peut aider l’enseignement d’œuvres culturellement distantes ? est une question qu’elle se pose souvent en ce moment.

Cette personne est membre des groupes:
Étudiante associée

Joannie Pleau est une étudiante doctorante de l’UQAM. Elle collabore comme assistante de recherche au projet « Compétences, processus et stratégies de lecture en fonction des genres textuels numériques et des supports numériques » (FRQSC-Actions concertées). Elle est aussi membre du groupe de recherche en Littératie Médiatique Multimodale (LMM). Détentrice d’une maîtrise en éducation (adaptation scolaire) de l’UQAR, ses intérêts de recherche portent sur le développement de la compétence en lecture numérique de même que sur l’apprentissage de l’écriture (script, cursive, clavier). Sa recherche de maîtrise a d’ailleurs été récompensée par l’octroi de la Bourse d’études Hydro-Québec – Persévérance scolaire et littératie. Depuis 2014, elle est chargée de cours au Campus de Lévis de l’UQAR en didactique de la grammaire au primaire et au secondaire. 

Étudiant associé

Nolan Bazinet est étudiant au doctorat en éducation à l’Université de Sherbrooke où il est également chargé de cours. Il est aussi professeur d’anglais au Collège Champlain. Ses intérêts de recherche portent sur la littérature numérique, les jeux numériques ainsi que l’intégration des multilitératies dans les cours de langues.

Cette personne est membre des groupes:
Étudiante associée

Andrée-Caroline Boucher est conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT, domaine des arts où elle accompagne les enseignants et développe des outils pour favoriser l’intégration des technologies dans les quatre disciplines artistiques. Elle est aussi chargée de cours à l’UQAM à l’École supérieure de Théâtre et à l’Université du Québec en Outaouais au module d’éducation. Ses champs d’expertises et d’intérêts sont : l’interdisciplinarité, la mobilité, la création numérique, le matériel didactique numérique, la formation à distance. Présentement au doctorat en Études et pratiques des arts à l’UQAM, elle concentre sa recherche sur le connectivisme, la ludification, l’intelligence collective, les communautés de pratique et la multimodalité. Auteure du matériel didactique IMAGO! pour l’enseignement des arts plastiques au primaire, elle est aussi membre du groupe EntreLACer.

Étudiante associée

Lucie Russbach est doctorante à l’Université de Montréal en psychopédagogie. Elle collabore comme assistante de recherche au projet de Cartier, Boutin, Bélanger, et Martel, subv. FQRSC 2015-2018 : « appropriation de pratiques novatrices en lecture en classe de français au primaire et au secondaire » appelé projet SLAME (Soutien à l’apprentissage et à la lecture multimodaux à l’école). Ses intérêts de recherche portent principalement sur le processus d’apprentissage par la lecture d’élèves de secondaire en relation avec l’intervention pédagogique de l’enseignant et ses modalités sémiotiques. Elle porte une attention particulière à l’interprétation des exigences de l’activité des élèves. 

Cette personne est membre des groupes:

Connexion utilisateur